Ballade en Pays de Loire … par David Piardi

Ballade en Pays de Loire … par David Piardi

(Les photos sont à la fin du récit)

Nous avons commencé de Saumur le lundi 9 juillet.

Après avoir laissé la voiture au garage Toyota (pour un problème technique que nous avons eu en arrivant), nous somme partis vers 13 heures avec Maya et moi même sur le tandem et Max sur le tricycle attaché derrière.

Nous avons fait des petites routes de campagne pour joindre la Loire et finalement attaquer la piste cyclable direction Chinon (sur la Vienne). Nous avons fait 40 kms avec des pistes en terre, des fois asphaltées et des petites distances sur des routes avec très peu de circulation.

Puisque j’ai raté une déviation pour une piste sur l’autre coté de la rivière, nous étions sur une nationale où finalement on roulait très bien avec très peu de voitures. Nous avons quand même quitté la nationale et nous avons coupé vers la rivière pour terminer dans les champs sur des routes pour les tracteurs… quand nous avons finalement vu, parallèle à nous, à quelques centaines de mètres, des voitures avancer le long de la rivière… Nous avons donc coupé à travers les champs de foins (déjà coupés) où on avançait presque pas et finalement trouvé cette route blanche que j’avais vue sur la carte. De là, nous avons avancé plus facilement et l’après midi nous sommes arrivés au camping de Chinon.

Là, nous avons rencontré une famille française avec trois enfants avec le même tandem et la même remorque que nous!!!

Ils nous ont dit que le gérant du camping n’avait jamais vu cette sorte de vélo… et la même journée, il a eu deux familles qui sont arrivées l’une après l’autre avec ces étranges machines … il en revenait pas 🙂

Nous avons donc monté la tente, fait à manger et nous sommes partis très tôt au lit.

Le mardi, après avoir démonté et rangé toutes nos affaires, nous sommes partis pour Tour (St Avertin), 68 kms.

Avant de quitter Chinon, arrêt au supermarché pour acheter à manger et heureusement ils avaient aussi des vêtements chauds…

C’a été une belle journée en vélo, commencée avec une erreur de direction qui nous a emmenés dans les collines… avec de belles montées!!!!

Et moi qui avais choisi la Loire puisque plate :-), à cause de l’entrainement zéro! Mais bon, les enfants ont bien aidé, surtout Max qui était notre petit turbo et qui nous poussait sur son tricycle avec ses longues jambes fines !!!

Nous avons traversé des champs de mais, de blé, des forets de chênes (St Benoit la Foret) en montant au ralenti et en descendant à fond pour attaquer la monté suivante….

Finalement on a rejoint à nouveau la Loire à Bréhémont où nous avons continué le long du fleuve avec une belle route en haut de la “digue”.

Juste avant Villandry nous avons emprunté la piste qui longe le Cher, direction Tour. Une belle piste en béton qui seulement pour quelques kilomètres a du pavé (horrible !).

Villandry nous l’avons regardé seulement de loin en mangeant quelque chose. Puis à nouveau en selle, direction Tour. Nous avons rencontré une famille de californiens qui descendait la rivière avec qui nous avons parlé un petit peu. Peu après un cycliste local nous a rejoint et en bavardant nous a guidé jusque à l’entrée de Tour pour nous montrer les pistes cyclables qui partent dans tous les sens…

J’aurais voulu m’arrêter à Tour, mais avec les travaux pour le tramway, c’était la confusion totale! On s’est vite arrêtés à l’office du tourisme,  nous avons réveillé Maya qui s’était endormie sur le tandem dans les derniers kilomètres en ville. Là, ils nous ont indiqué le camping de St Avertin, mais l’hôtesse nous a envoyé sur une route style voie rapide 🙁

Au camping nous avons impressionné les voisins cyclistes danois pour l’équipement, mais surtout pour la vitesse avec laquelle Max et Maya, avec mon aide, montaient la tente 🙂 Un travail d’équipe exceptionnel, en mangeant, cerises, pèches, crudités et tout ce qui nous restait comme entrées avant de se doucher et partir au petit resto au bord de l’eau… bien mérité après cette belle et longue journée en vélo.

Le matin après, nous sommes partis pour Chenonceaux, 35 kms. Mais au lieu de suivre le guide qui nous renvoyait sur la Loire direction Amboise, nous avons pris une route sur la rive droite du Cher. Nous nous sommes arrêtés quelques minutes au club d’aviron pour demander des indications aux jeunes rameurs et pour montrer à Max et Maya mon sport de jeunesse, qui m’a mené à faire de compétitions pour une dizaine d’années avec quelques bons résultats 🙂

De là, nous avons continué à remonter la rivière sur une route/piste asphaltée qui s’est rapidement transformée en une route blanche pleine de trous, entre les champs et le Cher.

Là, comme pour plusieurs kms il n’y avait même pas un chat, j’ai décroché Max avec son tricycle du tandem et nous avons continué côte à côte, en faisant en peu la course 🙂 avec Max et Maya qui n’arrêtaient pas de rigoler 🙂 Même si les jambes pas entrainées commençaient à être fatiguées!

Nous sommes arrivé à Chenonceaux avec un groupe d’une trentaine de cyclistes (sans bagage) qui nous ont doublés sur la petite montée avec beaucoup d’encouragement et des mots sympathiques.

Là, nous avons été dans un camping au bord du Cher à deux kms du château. Juste le temps de monter la tente et quelques gouttes de pluie tombaient (un avant gout du vendredi…).

Le jeudi après avoir chargé nos affaires sur les vélos, voilà nous sommes partis au château de Chenonceaux pour une belle visite de ses jardins, ses chambres, les cuisines, etc. Très charmant endroit, qui fait rêver les enfants … et les plus grands aussi… 🙂

Apres la visite, nous sommes partis pour Amboise (14kms), avec un ciel très foncé et menaçant!!!

Nous avons réussi à arriver là-bas encore secs, en faisant la course les derniers kilomètres avec le petit train touristique que nous avons doublé et qui a cherché sans succès de nous rattraper 🙂

Trouvé l’office de tourisme, puisque les prévisions météo étaient très mauvaises, nous nous sommes fait indiquer un petit hôtel équipé d’un espace pour accueillir les vélos (il y en a beaucoup le long de la Loire). Après s’être installés, nous sommes partis à la visite de la jolie ville d’Amboise et son château. Seulement au retour il a commencer à pleuvoir…..

Le vendredi 13, le matin, la pluie et le froid (15 dégrées) étaient au rendez-vous!

Avec un peu de courage nous sommes partis à la visite de la dernière demeure de Leonardo Da Vinci et son jardin, équipé de “ponchos” imperméables et de parapluies, où les enfants ont été charmés par les maquettes, les dessins et les idées du génie!!!

Nous avons laissé vélos et bagages à l’hôtel, où ils les ont gentiment gardés jusqu’au soir tard.

Et oui, il a fallu prendre le train pour retourner à Saumur pour aller chercher la voiture au garage et de là retour à Amboise. A 21 heure finalement la voiture été chargée (sous la pluie) et nous sommes repartis pour la maison.

Max et Maya ont participé avec plaisir à tous les diffèrent aspects de la vacance: le vélo, la visite des châteaux, regarder le paysage, monter et démonter nos campements, faire la vaisselle (leur boulot !), laver le linge et bien sûr rencontrer d’autres enfants dans les campings ou en moins de deux minutes ils commençaient à jouer tous ensemble!

Nous avons fait des brèves rencontres avec beaucoup de cyclistes ou d’autres personnes attirées par notre traineau, qui nous prenaient en photos ou qui nous bavardaient très curieux 🙂

Sans doute c’est un très beau parcours qui peut vous emmener sur mille kilomètres le long de la Loire et ses alentours et encore plus si on continue la cote Atlantique vers le nord ou le sud. Il y a même la possibilité de se relier au Danube et ses pistes pour encore mille kilomètres (vélo route numéro 6).

Bien sur, il faut le temps et espérer en une météo clémente 🙂

 

David, Max et Maya

 

468 ad